Instructions

Bienvenue dans le système de traduction d’E@I ! Il s’agit d’un système qui permet de traduire facilement les contenus de sites multilingues (ou d’autres projets).

Le système de traduction est encore en cours de développement et d’amélioration, par conséquent son fonctionnement et son interface peuvent encore changer.

Pour commencer à traduire, il vous faut un compte. Si vous avez déjà utilisé l’ancien système de traduction (avant 2021), sachez que les anciens comptes ne fonctionnent pas avec le nouveau système.

Projets

Un « projet » est un ensemble de textes à traduire qui concernent un seul site.

Page de projet

Capture d’écran de la page d’un projet.
Capture d’écran de la page d’un projet.

En haut, on trouve des informations générales sur le projet. Le cadre coloré contient des explications sur la manière dont les traductions sont utilisés : sur certains sites, elles sont visibles immédiatement, mais pour d’autres, le programmeur du site doit ajouter les traductions manuellement. Cela dépend du fonctionnement du site lui-même et pas du système de traduction.

En bas, on trouve la liste des langues dans lesquels le projet est en cours de traduction, avec le pourcentage de textes traduits. Sur le côté, il y a la liste des derniers commentaires et des dernières activités.

Permissions de traduire

Pour pouvoir traduire vers une langue donnée, il faut recevoir la permission d’un administrateur du projet. Cliquez sur le bouton « Demander la permission » à côté du nom de la langue et écrivez une brève explication. Quand un administrateur aura approuvé votre demande, vous serez informé par e-mail et vous pourrez commencer à traduire.

Demande de permission pour traduire.
Demande de permission pour traduire.

Si la langue vers laquelle vous voulez traduire n’a pas encore été ajoutée au projet, vous trouverez un menu déroulant avec une liste de langues en dessous du titre « Traduire vers une autre langue ». Si la langue que vous voulez n’est pas dans cette liste, contactez-nous.

Interface de traduction

L’interface de traduction ressemble à ceci :

L’interface de traduction.
L’interface de traduction.

On trouve cinq éléments, de haut en bas :

Les textes à traduire sont organisés en chaînes : des blocs de texte qui peuvent correspondre à tout un paragraphe, un élément de menu, un titre de section, etc. Chaque cadre de couleur est une chaîne qui peut être traduire indépendamment des autres.

Les chaînes peuvent être organisées en dossiers, afin de regrouper les chaînes par thème pour plus de clarté.

Si le dossier actuel contient beaucoup de chaînes (par exemple un dossier « pays » avec 200 noms de pays), elles ne seront pas toutes chargées d’un coup, mais il y aura un bouton « Charger plus » en bas de la page.

L’interface détaillée pour traduire une chaîne.
L’interface détaillée pour traduire une chaîne.

La moitié de gauche correspond au texte dans la langue source, la moitié de droite à la traduction. Les éléments sont les suivants :

  1. Le nom de la chaîne. Il s’agit d’un identifiant unique surtout utile aux administrateurs du projet. Il ne doit pas être traduit.
  2. La langue source. Cliquez dessus pour faire apparaître un menu permettant de voir les traductions en d’autres langues.
  3. Des liens pour voir la traduction donnée par des traducteurs automatiques (ce qui peut vous aider à traduire).
  4. Le texte qu’il faut traduire.
  5. Des explications éventuelles sur la phrase, détaillant par exemple son contexte.
  6. L’état de la traduction.
  7. La traduction actuelle.
  8. La date et l’heure du texte ou de la traduction. Si le texte a été modifié plusieurs fois, vous pouvez voir l’historique des changements. Il est aussi possible d’écrire un commentaire.

État des traductions

Les traductions peuvent avoir trois états : non traduit (en rouge), à retraduire (en jaune) et traduit (en vert). « À retraduire » signifie que le texte dans la langue source a été modifier, ce qui peut nécessiter de changer la traduction. Si vous estimez que la traduction n’a pas besoin d’être modifiée, vous pouvez cliquer comme « Marquer comme traduit ».

Commentaires

Vous avez la possibilité de commenter les traductions (ou la version originale) des chaînes. Cela permet de demander des explications, de parler de meilleures manières de traduire avec un autre traducteur, etc. Vous pouvez choisir dans vos options si vous voulez être informé⋅e par e-mail lorsque quelqu’un répond à votre commentaire.

Exemples de commentaires.
Exemples de commentaires.

Traductions suggérées

Parfois, en traduisant une nouvelle chaîne, vous verrez des traductions suggérées. Ces suggestions viennent d’autres traductions du même texte qui sont déjà dans le système de traduction (dans le même projet ou un autre). Cliquez simplement sur la proposition qui vous plaît et elle sera insérée dans le champ.

Exemples de suggestions de traductions
Exemples de suggestions de traductions

Recherche et tri

La barre d’en haut comporte plusieurs filtres :

Symboles spéciaux

Des chaînes avec des symboles bizarres.
Des chaînes avec des symboles bizarres.

Certaines chaînes peuvent comporter des symboles bizarres. Il s’agit de symboles spéciaux que le site remplacera par quelque chose d’autre : un lien, un nom d’utilisateur, un nombre… Copiez-les sans les changer dans votre traduction (et s’ils contiennent des mots, ne les traduisez-pas) : si vous oubliez ou modifiez ces symboles, les textes ne seront pas affichés correctement dans le site.

Ces symboles spéciaux apparaissent en couleur dans l’interface de traduction et ils peuvent ressembler par exemple à ceci :

Certains projets utilisent des apostrophes doubles ('') et triples (''') pour mettre un texte en italique ou en gras ; faites-y attention si c’est le cas. Ce n’est pas universel et ça dépend du site lui-même, pas du système de traduction.

Chaînes avec pluriel

Si un site comporte une phrase telle que « Nous avons X utilisateurs », cela peut poser un problème : s’il y a un seul utilisateur, le résultat affiché sera « Nous avons 1 utilisateurs », et dans une langue aux règles plus complexes, comme le russe, la phrase sera encore plus souvent grammaticalement incorrecte, selon le nombre d’utilisateurs.

Il existe une solution : les chaînes dont le texte dépend d’un nombre.

Une chaîne avec forme plurielle.
Une chaîne avec forme plurielle.

Dans ce cas, traduisez chaque possibilité selon les nombres donnés en exemple. Dans l’exemple de l’image ci-dessus, un traducteur russe devra imaginer comment la phrase doit être si au lieu de {n} il y a 1, 2 ou 5.

Il est normal que le nombre de traductions ne soit pas le même : dans beaucoup de langues, il faut deux formes différentes (singulier et pluriel), mais certaines (comme la plupart des langues slaves) nécessitent trois formes, la slovène quatre et certaines (comme l’irlandais ou l’arabe) encore plus.